vendredi 4 avril 2014

Baptême d'arrachage de dent.

Cette semaine, j'ai réalisé ma première extraction! Comprenez, j'ai arraché ma première dent! OUIIIII. C'était un cas facile, d'accord, mais j'ai extrait ma première dent et j'étais tellement fière. (Non, il n'y a toujours pas de petite victoire en dentaire!). Anesthésie, syndesmotomie (on écarte la gencive et le ligament autour), prendre la pince et faire bouger jusqu'à ce que ça sorte, conseils post-opératoires. Roh là là, j'ai extrait ma première dent les gars! 
En fait c'était une semaine à bon karma à l'hôpital (pas pour les patients hein).
Après cette première extraction (hiiiii), j'ai vu une luxation de l'articulation temporo-mandibulaire (de la mâchoire quoi) et un GRAND moment de solitude généralisée quand on s'est rendu compte que personne, profs inclus, ne savaient pas comment la réduire. On a fait de notre mieux mais on a du progrès à faire de ce côté là.
Puis, j'ai vu une autre chose que je n'avais jamais vu : une chirurgie de régularisation de crêtes* et l'instrument "le plus barbare de l'odontologie" : la râpe à os. Oui oui! [Âmes sensibles s'abstenir]. 
Et pour finir, j'ai assisté une extraction sur un enfant, très courageux, qui m'a bien serré la main fort pendant qu'on extrayait la dent. Il était fasciné par sa dent. Remarque moi aussi. J'en mets une photo plus bas, y a une dent, y a du sang, j'dis ça j'dis rien hein!



En gros, sur une gencive édentée, on ouvre et on lisse l'os qui n'est pas du tout régulier dessous pour pouvoir mettre une prothèse (= un dentier) correctement par la suite.

Si mes souvenirs sont bons ceci est une dent 85 soit une deuxième molaire mandibulaire (du bas) à droite. Une des deux racines est incomplète non pas parce qu'on en a oublié un morceau mais parce que le processus de rhyzalyse avait commencé, c'est à dire que la dent adulte sous cette dent avait commencé à résorber la racine de la dent de lait du dessus.


PS : 2 posts en moins d'un mois. YAY!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire