vendredi 14 septembre 2012

Je suis en P2 bon sang!

Une petite pause dans la P1 pour dire qu'être en P2 (MEME DENTAIRE) c'est vraiment trop bien, parce que :
--> Arriver à la fac et dire aux prépas : Désolée, je suis en P2. [Bonheur + 1000]
--> Mettre un tee shirt de tuteur [Bonheur + 2000]
--> Faire de la pub pour le tutorat, rassurer les P1, seule ou avec des amis, faire le show et voir les P1 rassurés et contents et se sentir utile pour une fois[Bonheur + 5399823547867988943267579 ]

Et puis, maintenant je peux boire une bière avec mes amis dont je n'ai pas pu profiter l'année dernière. Surtout que cette année, on est heureux, on est souriant, on est en P2 et on est gentil. Que du bonheur (et oui, encore)

Et puis, il y a le stage infirmier. Deux semaines d'hôpital avec l'équipe d'infirmières (et non pas de médecins pour une première immersion dans le milieu hospitalier). (Ce qui explique au passage mon absence de post)

Pour ma part, j'étais en Médecine Physique et de Réadaptation (MPR ouais ouais)  dans un joli hôpital tout moderne. C'est un service de rééducation pour les gens ayant des prothèses (hanche, genou, humérus toussa toussa), mais aussi des maladies invalidantes type Sclérose En Plaque mais aussi des maladies rares dignes de Dr [H]ouse (maladie de Little, maladie de Charcot, maladie de Strümpell-Lorrain (OUI j'ai du aller sur Google pour l'épeler, rigolez pas)

Le contact avec l'équipe soignante s'est très bien passé, que ce soit avec les aide-soignants, les infirmières, les élèves infirmières. Mon respect pour toutes ces professions ne s'en trouve que grandi.

Et puis surtout, ce stage a été l'occasion de réaliser enfin que le médical c'était fait pour moi. Même si j'étais debout depuis 4h45 (Ô joie) (du matin hein), le fait d'arpenter les couloirs avec ma blouse (puis ma tenue intégrale parce que c'est franchement plus confortable) et d'aider les patients, d'apprendre à les connaître, et d'aimer ça était vraiment l'élément le plus gratifiant de ce stage.

Sinon :
- j'ai failli tomber dans les pommes le premier jour parce que je stressais comme une malade

- j'ai failli tomber dans les pommes (tête qui tourne, trop chaud, vision qui devient complètement noircie, la totale quoi) au bout de la 15ème photo d'escarres atroces que mon infirmier tuteur m'a montré. C'est vraiment affreux ces trucs, ça devrait être interdit par la loi.

--> J'ai fait : la distribution des médicaments - la prise des constantes - de l'aide au patient - des prises de sang - des hémo-gluco-test - des injections d'insuline et d'anticoagulants - des changements de pansements stériles - les transmission par oral et ordinateur - de la lecture de dossiers médicaux - des observations de radio pour le plaisir - deux ECG - l'entrée d'une patiente - pose de protection de pansements - enlever des agrafes

--> J'ai vu : tout ce qui a été cité auparavant mais aussi deux gaz du sang - la mise au fauteuil d'un patient grâce au harnais - la mise en place d'une perf - un Bilan Uro Dynamique - comment faire un sondage - comme retirer une sonde urinaire à demeure - un test d'hypotension orthostatique - comment analyser un ECG - une radio d'un patient qui a le coeur à droite!

Et j'ai appris encore plus de choses que ça.

Malgré toutes les fois où le réveil a sonné à 4h45 et que je me suis dit "FAIT CH*ER",  je n'y suis jamais allée à reculons, et ce fut une première expérience mémorable qui récompense bien bien bien deux années de sacrifices.

Et comme j'ai fait un pavé, je mets plein de dessins :
 Ha, le bonheur de refouler les prépas privées pour P1 qui te guettent comme des chacals (non, on ne dit pas des chacaux) à l'entrée de la fac.


Romaine est allée au bloc pendant 12h30, cette veinarde.


J'étais dans le même hôpital que Debussy, et on a eu le même regard de fierté quand on a enfilé notre blouse avec le nom de l'hôpital dessus.



Ha oui, je fais partie du Tutorat bien évidemment, en tant que Responsable Matière (RM)  de la Biologie Du Développement (susu). Il y a des erreurs sur le tee shirt (du noir à la place de rouge) mais c'est parce que je pensais le faire en noir et blanc et puis j'ai changé d'avis. Ou que j'ai pas anticipé.



Dans le prochain épisode : l'erreur à ne pas faire pendant une prise de sang.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire